MYSTpedia Mystpedia - Forum Index du Forum Album Photos FAQ Rechercher Liste des Membres S'enregistrer Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion

"Ce que j'aime" par Falmer


Aller à la page Précédente  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivante 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Le salon
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
zoorin
Administrateur

Age: 47

Inscrit le: 19 Sep 2006
Messages: 3848
Localisation: Lyon, la ville des trois fleuves ...

MessagePosté le: Mar 10 Juil, 2007 20:14 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

actuellement, j'ai plus mes enceintes. Fautque je les remettent sur le PC et j'écoute. (mu)
_________________
Je veux qu'ils modélisent Riven, avec la bande son originale !

(livre)
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
nouc
Maître des Âges

Age: 78

Inscrit le: 25 Sep 2006
Messages: 783
Localisation: Suisse - Valais - Martigny - Sacré Fendant !

MessagePosté le: Mer 11 Juil, 2007 18:55 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Pas mon style... mais belle voix !
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Falmer
Maître des Âges

Age: 67

Inscrit le: 07 Mai 2007
Messages: 786
Localisation: En Bretagne à Redon

MessagePosté le: Dim 15 Juil, 2007 15:51 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

C’est décidé, je ne suivrai pas la maxime de Ferdinand dans « Pierrot le fou » :
« Un disque tous les cinquante livres »

Ce sera une artiste polymorphe qui constituera le sommaire de ce nouvel épisode. Japonaise de surcroit. Je dois avoir un faible pour le Japon.

Je n’ai toujours pas compris pourquoi Yoko Ono avait réussi à cristalliser sur elle cette animosité quasi universelle. Parce qu’elle aurait épousé John Lennon et paraît-il causé la séparation des Beatles ? 38 ans après les faits, cela me semble un peu léger.

Ce qui a déplu souverainement en elle, je crois, est surtout son avant-gardisme, sa liberté, ses audaces et puis… c’est une femme. Il y en a qui ne supporte pas cette addition..

Yoko Ono fait partie d’un mouvement appelé « Fluxus » et à ce titre s’est livrée à des expériences diverses : Happening, peinture, sculpture, poèmes. Mais elle a aussi fait des disques et remarquables, je trouve.

Je vais donc livrer à votre sagacité six pièces de registres différents qui, bien sur, ne sont qu’un modeste aperçu de l’œuvre. Vous aurez ainsi l’occasion, pour beaucoup, de découvrir un personnage des plus extraordinaires.

Un bon site pour commencer, mais en anglais.
http://www.yoko-ono.com

Telephone Piece

Midsummer New York

The Path

Woman Power

Warzone

O'Oh
_________________
Je voulais simplement parler la belle langue de mon siècle.

KI: 137557



Dernière édition par Falmer le Sam 07 Mai, 2022 21:37 PM; édité 2 fois
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
yoko2
Voyageur



Inscrit le: 05 Avr 2007
Messages: 209
Localisation: Moselle

MessagePosté le: Dim 15 Juil, 2007 16:20 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Evidemment Falmer que Yoko Ono est un bon site 1grdsourire
_________________
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Falmer
Maître des Âges

Age: 67

Inscrit le: 07 Mai 2007
Messages: 786
Localisation: En Bretagne à Redon

MessagePosté le: Ven 20 Juil, 2007 13:55 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

En matière d’art la curiosité est une grande qualité.
A quoi bon se satisfaire des nourritures fades que l’on nous sert chaque jour ?
Pour ma part, j’ai toujours pris grand plaisir à découvrir tel auteur, tel musicien que semblait bouder la grande majorité de mes contemporains.

Je lisais récemment une interview d’Alan Vega (encore un dont il faudra que je parle un jour).
On lui demandait s’il se sentait d’avant-garde. La réponse est éloquente : « Avec Suicide, on n’a jamais considéré qu’on était en avance sur notre temps. Bien au contraire, on a toujours été convaincu qu’on était parfaitement en accord avec notre époque. Par contre, tous les autres avaient trente ans de retard ».
Ainsi donc, ceux que j’ai pu aimer sont justement ceux qui on sut comprendre leur époque et se trouver en phase avec elle.

Entre 1945 et 1950, Pierre Henry et Pierre Schaeffer entreprennent un travail sur le son en utilisant les nouveaux appareils mis à leur disposition – magnétophones, oscillateur, ordinateurs – et d’anciens instruments modifiés. Ils inventent alors ce que l’on appellera « La musique concrète »
De cette collaboration, il reste une œuvre, celle que je vous propose aujourd’hui. Elle est d'une longueur raisonnable, 22 minutes.

Comme toute musique contemporaine, elle demande un effort d’adaptation, elle ne s’écoute pas comme le dernier chanteur à la mode.
Mais, une fois l’effort effectué, cette musique peut délivrer toute sa beauté.

Symphonie pour un homme seul
_________________
Je voulais simplement parler la belle langue de mon siècle.

KI: 137557



Dernière édition par Falmer le Lun 09 Mai, 2022 10:31 AM; édité 2 fois
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
ombre
Voyageur

Age: 70

Inscrit le: 07 Fév 2007
Messages: 224
Localisation: Narbonne Plage

MessagePosté le: Sam 21 Juil, 2007 23:09 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Je vais t'avouer que ce morceau de musique est assez....ffsss ..heuuu...
assez difficile à écouter.
J'ai un peu de misère avec ce genre de mélodie.
Mais comme tu dis, elle demande un effort, hélas...ce n'est pas mon style.
Vivement la prochaine
(gui) :drummer: (rv)
_________________
La vie est belle et on doit la vivre à fond
KI=ombre-0450948 KI=alanis-07270540
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Falmer
Maître des Âges

Age: 67

Inscrit le: 07 Mai 2007
Messages: 786
Localisation: En Bretagne à Redon

MessagePosté le: Mar 24 Juil, 2007 11:04 AM    Sujet du message:

Répondre en citant

Voici un gros morceau.

Un disque culte pour moi et quelques personnes de mon entourage.
Nous l’écoutons, à chaque fête que j’organise, selon un rite bien précis :
Debout, les yeux clos dans l’attitude du plus profond recueillement, la main droite posée sur le cœur.
Et… ça fait rire tout le monde.

Je l’ai défini un jour comme étant la quintessence de la musique du vingtième siècle et, peut être, de tous les autres.
Les duettistes qui composent ce groupe, Tandem, ont su, je crois, trouvé la réponse aux questions fondamentales que l’on peut se poser sur la vie, l’univers et le reste.

Ces quatre vers - extraits du premier opus - vont très loin.

C’est un peu de moi
C’est un peu de toi
Quand tout à coup
C’est un peu de nous

Il n’y a rien à ajouter. Et je ne vous parle pas du fameux ouisqui d’écosse du second opus.

Il est temps pour moi de me taire et de vous laisser profiter de cette œuvre admirable qui devrait susciter l’admiration des générations futures.

Bouli, René. Merci pour tout.

Un peu de nous

Légende
_________________
Je voulais simplement parler la belle langue de mon siècle.

KI: 137557



Dernière édition par Falmer le Dim 08 Mai, 2022 08:50 AM; édité 3 fois
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Gbadji
Ecrivain

Age: 56

Inscrit le: 21 Juil 2007
Messages: 1582
Localisation: Fonsorbes a une page de Toulouse

MessagePosté le: Mar 24 Juil, 2007 12:12 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Merci.

Je suis réconciliée avec tes goûts musicaux (ni) et comme je suis gourmande, j'en demande encore :) .


(biz)

A bientôt ici ou en bas.
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM MSN Messenger
ombre
Voyageur

Age: 70

Inscrit le: 07 Fév 2007
Messages: 224
Localisation: Narbonne Plage

MessagePosté le: Mar 24 Juil, 2007 20:00 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Ah...là c'est à mon goût....... (ni)

J'aime beaucoup ce genre de musique. icon_razz

Continu Falmer !!! j'adore ça et j'aimerais bien goûté à ce ouisqui d'Écosse..... (santé) clin2
_________________
La vie est belle et on doit la vivre à fond
KI=ombre-0450948 KI=alanis-07270540
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Falmer
Maître des Âges

Age: 67

Inscrit le: 07 Mai 2007
Messages: 786
Localisation: En Bretagne à Redon

MessagePosté le: Mer 01 Aoû, 2007 16:15 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Compositeur des musiques à ne pas écouter, de musiques à voir, auteur de textes à ne pas lire, Erik Satie, est décrit par Claude Debussy comme « un musicien médiéval et doux égaré dans ce siècle ».
Il existe des musiques où ce qu’il y a entre les notes est aussi important que les notes elles-même. Celles de Satie en font partie.
Jean Joël Barbier nous livre ici une interprétation des plus remarquables en respectant la volonté du maître, pas d’effets.

Gnossienne 1

Gnossienne 2

Gnossienne 3
_________________
Je voulais simplement parler la belle langue de mon siècle.

KI: 137557



Dernière édition par Falmer le Dim 02 Déc, 2007 17:06 PM; édité 2 fois
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
ombre
Voyageur

Age: 70

Inscrit le: 07 Fév 2007
Messages: 224
Localisation: Narbonne Plage

MessagePosté le: Jeu 02 Aoû, 2007 11:19 AM    Sujet du message:

Répondre en citant

Falmer c'est très jolie cette musique.

Il est vrai que d'entendre un seul instrument ça nous amalgame avec chaque note touché avec précision.

Merci Falmer de nous faire connaître tous ces artistes.
_________________
La vie est belle et on doit la vivre à fond
KI=ombre-0450948 KI=alanis-07270540
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
zoorin
Administrateur

Age: 47

Inscrit le: 19 Sep 2006
Messages: 3848
Localisation: Lyon, la ville des trois fleuves ...

MessagePosté le: Jeu 02 Aoû, 2007 12:42 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Je connaissais un peu Satie comme compositeur, je ne savais pas qu'il avait écrit. De biens beaux passages assurément.
_________________
Je veux qu'ils modélisent Riven, avec la bande son originale !

(livre)
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Falmer
Maître des Âges

Age: 67

Inscrit le: 07 Mai 2007
Messages: 786
Localisation: En Bretagne à Redon

MessagePosté le: Ven 03 Aoû, 2007 12:12 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Ah les enfants ! Aujourd’hui, jour de liesse, mieux que Noël.
Pensez donc… le facteur m’a apporté un paquet et dans ce paquet… un disque de Fantcha… je le cherchais depuis au moins trois ans.
La plume est impuissante à décrire le charme de la merveilleuse capverdienne. D’ailleurs, je ne vais pas essayer. La pochette de l’album en question remplacera n’importe quel discours.
Fantcha a enregistré deux disques sous son nom, et ils ne sont pas faciles à trouver.
Je ne connais pas son actualité et je m’en fous complètement.
Ecoutez simplement la chanson, elle me donne comme une espèce de chair de poule.

Sonho d'um criôl


_________________
Je voulais simplement parler la belle langue de mon siècle.

KI: 137557



Dernière édition par Falmer le Mar 10 Mai, 2022 17:33 PM; édité 4 fois
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Gbadji
Ecrivain

Age: 56

Inscrit le: 21 Juil 2007
Messages: 1582
Localisation: Fonsorbes a une page de Toulouse

MessagePosté le: Ven 03 Aoû, 2007 14:57 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Falmer a écrit:
Ecoutez simplement la chanson, elle me donne comme une espèce de chair de poule.


maintenant j'ai des fourmis dans les pieds (une envie de danser), c'est malin :()):

A part ça, je suis d'accord avec toi, c'est superbe.

(biz)
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM MSN Messenger
ombre
Voyageur

Age: 70

Inscrit le: 07 Fév 2007
Messages: 224
Localisation: Narbonne Plage

MessagePosté le: Ven 03 Aoû, 2007 17:05 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Tu as raison Gbadji c'est bien malin......ce beau Falmer veux nous faire danser absolument (mu) (gui)

Merci encore (biz)
_________________
La vie est belle et on doit la vivre à fond
KI=ombre-0450948 KI=alanis-07270540


Dernière édition par ombre le Ven 03 Aoû, 2007 21:23 PM; édité 1 fois
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Falmer
Maître des Âges

Age: 67

Inscrit le: 07 Mai 2007
Messages: 786
Localisation: En Bretagne à Redon

MessagePosté le: Ven 03 Aoû, 2007 19:57 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Mes chères, que dis-je… mes très chères Gbadji et Ombre, vos chaleureuses réactions me vont droit au cœur.
Pour vous remercier, une chanson extraite du deuxième album.

Saïa de travada

Image
_________________
Je voulais simplement parler la belle langue de mon siècle.

KI: 137557



Dernière édition par Falmer le Mar 10 Mai, 2022 17:31 PM; édité 2 fois
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Gbadji
Ecrivain

Age: 56

Inscrit le: 21 Juil 2007
Messages: 1582
Localisation: Fonsorbes a une page de Toulouse

MessagePosté le: Ven 03 Aoû, 2007 21:20 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

ca ne s'arrange pas, c'est toute une fourmilliere que j'ai maintenant sur les pieds (ii).

Merci, un moment très agréable clin2 .

A bientôt ici ou en bas.
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM MSN Messenger
ombre
Voyageur

Age: 70

Inscrit le: 07 Fév 2007
Messages: 224
Localisation: Narbonne Plage

MessagePosté le: Ven 03 Aoû, 2007 21:23 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

ohhhh wooow!!!!!

Là je danse à plein....... mais pas seule..... viens avec moi falmer, on va occuper tout le plancher, yaiéééééé clin2 1haha
_________________
La vie est belle et on doit la vivre à fond
KI=ombre-0450948 KI=alanis-07270540
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Falmer
Maître des Âges

Age: 67

Inscrit le: 07 Mai 2007
Messages: 786
Localisation: En Bretagne à Redon

MessagePosté le: Lun 06 Aoû, 2007 11:28 AM    Sujet du message:

Répondre en citant

J’avais 15 ans.
L’enseignement de mes bons maîtres me semblant d’un académisme déplorable, il m’a fallu trouver par moi-même ce qui pouvait m’intéresser dans cette littérature que l’on me cachait.
C’est ainsi, qu’en feuilletant mes manuels, j’ai découvert ce charmant poète complètement méconnu Tristan Corbière.
Le destin de Tristan Corbière fut on ne peut plus tragique, si l'on veut bien considérer qu'il est mort à trente ans, parfaitement inconnu, malade, dans sa Bretagne natale où il avait vécu parfaitement étranger aux mouvements intellectuels et poétiques de son époque. Enterré à Morlaix, dans le plus grand dénuement, c'est à Verlaine que Corbière doit d'être sorti du silence après sa mort, Verlaine qui considéra et proclama à Hue et à Dia que Les Amours Jaunes, livre unique d'ailleurs de Corbière était un chef d’œuvre.
Toutes ce années après, je le relis avec émotion.

LE POÈTE CONTUMACE

N'apparais pas, mon vieux, triste et faux déterré...
Fais le mort si tu peux... Car Elle t'a pleuré !
-Est-ce qu'il pouvait, Lui !... n'était-il pas poète...
Immortel comme un autre ?... Et dans sa pauvre tête
Déménagée, encor il sentait que les vers
Hexamètres faisaient les cent pas de travers.
-Manque de savoir-vivre extrême-il survivait-
Et-manque de savoir-mourir-il écrivait :
«C'est un être passé de cent lunes, ma Chère,
En ton cœur poétique, à l'état légendaire.
Je rime, donc je vis... ne crains pas, c'est à blanc.
-Une coquille d'huître en rupture de banc !
-Oui, j'ai beau me palper : c'est moi !-Dernière faute-
En route pour les cieux-car ma niche est si haute !-
Je me suis demandé, prêt à prendre l'essor :
Tête ou pile...-Et voilà-je me demande encor...»
«C'est à toi que je fis mes adieux à la vie,
A toi qui me pleuras, jusqu'à me faire envie
De rester me pleurer avec toi.
Maintenant
C'est joué, je ne suis qu'un gâteux revenant,
En os et... (j'allais dire en chair).-La chose est sûre
C'est bien moi, je suis là-mais comme une rature.»
«Nous étions amateurs de curiosité :
Viens voir le Bibelot.-Moi j'en suis dégoûté.-
Dans mes dégoûts surtout, j'ai des goûts élégants ;
Tu sais : j'avais lâché la Vie avec des gants ;
L’AUTRE n'est pas même à prendre avec des pincettes...
Je cherche au mannequin de nouvelles toilettes.»
«Reviens m'aider : Tes yeux dans ces yeux-là ! Ta lèvre
Sur cette lèvre !... Et, là, ne sens-tu pas ma fièvre
-Ma fièvre de Toi ? ...-Sous l'orbe est-il passé
L'arc-en-ciel au charbon par nos nuits laissé ?
Et cette étoile ?...-Oh ! va, ne cherche plus l'étoile
Que tu voulais voir à mon front ;
Une araignée a fait sa toile,
Au même endroit-dans le plafond.»
«Je suis un étranger.-Cela vaut mieux peut-être...
-Eh bien ! non, viens encor un peu me reconnaître ;
Comme au bon saint Thomas, je veux te voir la foi,
Je veux te voir toucher la plaie et dire :-Toi !»-
«Viens encor me finir-c'est très gai : De ta chambre,
Tu verras mes moissons-Nous sommes en décembre-
Mes grands bois de sapin, les fleurs d'or des genêts,
Mes bruyères d'Armor...-en tas sur les chenets.
Viens te gorger d'air pur-Ici j'ai de la brise
Si franche !... que le bout de ma toiture en frise.
Le soleil est si doux...-qu'il gèle tout le temps.
Le printemps...-Le printemps n'est-ce pas tes vingt ans.
On n'attend plus que toi, vois : déjà l'hirondelle
Se pose... en fer rouillé, clouée à ma tourelle.-
Et bientôt nous pourrons cueillir le champignon...
Dans mon escalier que dore... un lumignon.
Dans le mur qui verdoie existe une pervenche
Sèche.-... Et puis nous irons à l'eau faire la planche
-Planches d'épave au sec-comme moi-sur ces plages.
La Mer roucoule sa Berceuse pour naufrages ;
Barcarolle du soir... pour les canards sauvages.»
«En Paul et Virginie, et virginaux-veux-tu-
Nous nous mettrons au vert du paradis perdu...
Ou Robinson avec Vendredi -c'est facile-
La pluie a déjà fait, de mon royaume, une île.»
«Si pourtant, près de moi, tu crains la solitude,
Nous avons des amis, sans fard-Un braconnier ;
Sans compter un caban bleu qui, par habitude,
Fait toujours les cent-pas et contient un douanier...
Plus de clercs d'huissier ! J'ai le clair de la lune,
Et des amis pierrots amoureux sans fortune.»
-«Et nos nuits !... Belles nuits pour l'orgie à la tour ! ...
Nuits à la Roméo !-Jamais il ne fait jour.-
La Nature au réveil-réveil de déchaînée-
Secouant son drap blanc... éteint ma cheminée.
Voici mes rossignols... rossignols d'ouragans-
Gais comme des poinçons-sanglots de chats-huans !
Ma girouette dérouille en haut sa tyrolienne
Et l'on entend gémir ma porte éolienne,
Comme chez saint Antoine en sa tentation...
Oh viens ! joli Suppôt de la séduction !»
-«Hop ! les rats du grenier dansent des farandoles !
Les ardoises du toit roulent en castagnoles !
Les Folles-du-logis...
Non, je n'ai plus de Folles !»
... «Comme je revendrais ma dépouille à Satan
S'il me tentait avec un petit Revenant...
-Toi-Je te vois partout, mais comme un voyant blême,
Je t'adore... Et c'est pauvre : adorer ce qu'on aime !
Apparais, un poignard dans le cœur !-Ce sera,
Tu sais bien, comme dans Inès de La Sierra...
-On frappe... oh ! c'est quelqu'un...
Hélas ! oui, c'est un rat.»
-«Je rêvasse... et toujours c'est Toi. Sur toute chose,
Comme un esprit follet, ton souvenir se pose :
Ma solitude- Toi ! -Mes hiboux à l’œil d'or :
- Toi ! -Ma girouette folle : Oh Toi ! ...-Que sais-je encor,
- Toi : mes volets ouvrant les bras dans la tempête...
Une lointaine voix : c'est Ta chanson !-c'est fête !...
Les rafales fouaillant Ton nom perdu-c'est bête-
C'est bête, mais c'est Toi ! Mon cœur au grand ouvert
Comme mes volets en pantenne,
Bat, tout affolé sous l'haleine
Des plus bizarres courants d'air.»
«Tiens... une ombre portée, un instant, est venue
Dessiner ton profil sur la muraille nue,
Et j'ai tourné la tête...-Espoir ou souvenir-
Ma Sœur Anne, à la tour, voyez-vous pas venir ? »...
-«Rien !-je vois... je vois, dans ma froide chambrette,
Mon lit capitonné de satin de brouette ;
Et mon chien qui dort dessus-Pauvre animal-
... Et je ris... parce que ça me fait un peu mal.»
«J'ai pris, pour t'appeler, ma vielle et ma lyre.
Mon cœur fait de l'esprit-le sot-pour se leurrer...
Viens pleurer, si mes vers ont pu te faire rire ;
Viens rire, s'ils t'ont fait pleurer...»
«Ce sera drôle... Viens jouer à la misère,
D'après nature :- Un cœur avec une chaumière.-
... Il pleut dans mon foyer, il pleut dans mon cœur feu.
Viens ! Ma chandelle est morte et je n'ai plus de feu...»


* * * * *

Sa lampe se mourait. Il ouvrit la fenêtre.
Le soleil se levait. Il regarda sa lettre,
Rit et la déchira... Les petits morceaux blancs,
Dans la brume, semblaient un vol de goélands.
( Penmarc'h-jour de Noël.)
_________________
Je voulais simplement parler la belle langue de mon siècle.

KI: 137557

Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
ombre
Voyageur

Age: 70

Inscrit le: 07 Fév 2007
Messages: 224
Localisation: Narbonne Plage

MessagePosté le: Lun 06 Aoû, 2007 14:25 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Wow Falmer,

Elle est tout à fait charmante cette composition, le verbe des personnes de cette époque était très délicieux.

Dommage!!! et probablement faute d'instruction, peu.... on été capable de profiter de tous ces chef d'oeuvres de son temps.

Qu'à cela ne tienne....c'est à nous de nous délecter de sa littérature maintenant.

Merci
_________________
La vie est belle et on doit la vivre à fond
KI=ombre-0450948 KI=alanis-07270540
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Falmer
Maître des Âges

Age: 67

Inscrit le: 07 Mai 2007
Messages: 786
Localisation: En Bretagne à Redon

MessagePosté le: Jeu 06 Sep, 2007 16:14 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

La légende raconte (mais est une légende ?) qu’un jour un homme d’esprit, c’est à dire un imbécile, annonça que dorénavant il était devenu impossible de composer une œuvre en « do majeur ». Derechef Terry Riley décida de prouver le contraire.
Ainsi naquit « In C » ( en do majeur) que l’on considère généralement comme l’acte fondateur de la musique minimaliste répétitive.
On peut consulter l’article de wikipedia sur le sujet.
Musique envoûtante que l’on ne peut écouter et qui ne se joue jamais deux fois de la même manière, IN C est une expérience unique de plongeon dans un univers à part.
La version proposée ici dure environ 45 minutes.
_________________
Je voulais simplement parler la belle langue de mon siècle.

KI: 137557



Dernière édition par Falmer le Mar 10 Mai, 2022 17:20 PM; édité 2 fois
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
ombre
Voyageur

Age: 70

Inscrit le: 07 Fév 2007
Messages: 224
Localisation: Narbonne Plage

MessagePosté le: Jeu 06 Sep, 2007 16:32 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Wow Falmer!!!!!spécial comme musique mais à force de l'entendre .....pas banal, on reste avec des petites cloches dans la tête.
loooooollllll

Continu de nous étonner
_________________
La vie est belle et on doit la vivre à fond
KI=ombre-0450948 KI=alanis-07270540
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Falmer
Maître des Âges

Age: 67

Inscrit le: 07 Mai 2007
Messages: 786
Localisation: En Bretagne à Redon

MessagePosté le: Jeu 27 Sep, 2007 15:15 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

MALEVITCH OU LA PEINTURE ABSOLUE.

" Quand disparaîtra l’habitude de la conscience de voir dans les tableaux la représentation de petits coins de la nature, de madones ou de Vénus impudiques, alors seulement nous verrons l’œuvre picturale. Je me suis transfiguré en zéro des formes et je me suis repêché du trou d’eau des détritus de l’Art académique "

Malevitch a osé et réalisé ce que personne avant lui n’avait osé et – peut être - même imaginé. « Carré blanc sur fond blanc », le tableau ultime.

Malevitch est grand… j’aime Malevitch.


_________________
Je voulais simplement parler la belle langue de mon siècle.

KI: 137557

Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Gbadji
Ecrivain

Age: 56

Inscrit le: 21 Juil 2007
Messages: 1582
Localisation: Fonsorbes a une page de Toulouse

MessagePosté le: Jeu 27 Sep, 2007 17:17 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Pourquoi j'y vois une page blanche prête à recevoir une histoire?
Faut que j'analyse ça moi :).

L'avantage avec ce genre de peinture, c'est qu'on peut l'interpréter un peu comme on veut. Non?
_________________
Alatan=900051 (Mystpedia) - Gbadji=135356 (EdenGira)

.Yim shehm gorvehn tomeht pahm t'regahlpo
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM MSN Messenger
zoorin
Administrateur

Age: 47

Inscrit le: 19 Sep 2006
Messages: 3848
Localisation: Lyon, la ville des trois fleuves ...

MessagePosté le: Jeu 27 Sep, 2007 18:27 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

C'est d'ailleurs un peu le but. En tout cas c'est ainsi que je le comprend. Cette volonté de ne plus représenter la réalité mais de l'abstraction, c'est proposé au spectateur des pistes de reflexion, ou d'appréciation moins directives que dans l'art figuratif.

Lorsqu'on voit une madone sur un tableau, on est fortement guidé par le tableau pour nos goûts, notre compréhension, nos rèveries. La modone, ça fait penser : église, mère, christ, époque donnée (selon le courant), etc.

Tandis qu'un simple carré blanc nous impose beaucoup moins de cadres.

Enfin, je comprend cette démarche ainsi. Je suppose qu'il y a un peu de ça de l'autre côté, c'est à dire du point de vue du créateur.
_________________
Je veux qu'ils modélisent Riven, avec la bande son originale !

(livre)
Revenir en haut de page Signaler le post
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet   Le salon Page 2 sur 12 
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivante 

 
Mystpedia - Forum Index du Forum