MYSTpedia Mystpedia - Forum Index du Forum Myst Online Album Photos FAQ Rechercher Liste des Membres S'enregistrer Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion

Cahier de C'Derus


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Les pages blanches
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
C'Derus
Visiteur



Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 17

MessagePosté le: Jeu 07 Fév, 2013 15:56 PM    Sujet du message:

Cahier de C'Derus

Répondre en citant

Ce cahier est destiné à faire état de l'avancement de mes travaux sur le D'ni et à vous permettre de les commenter avant qu'ils ne soient publiés officiellement sur le wiki.

N'hésitez pas à participer, corriger mes erreurs, contribuer avec des sources externes :arrow:
_________________
.d'ní çev šemtí xretígtavom


Dernière édition par C'Derus le Sam 09 Fév, 2013 20:13 PM; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
piboc
Ecrivain



Inscrit le: 19 Fév 2010
Messages: 1690

MessagePosté le: Jeu 07 Fév, 2013 17:54 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Pourvu que tu n'aies pas peur de la page blanche! Au pire, il te suffit de l'apporter à Atrus à K'Veer!
1haha
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
C'Derus
Visiteur



Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 17

MessagePosté le: Jeu 07 Fév, 2013 18:07 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Eheh voilà qui me rappelle de précieux souvenir piboc

Mais ne crains rien, car voici la première partie de mon (peut-être) prochain article :
_________________
.d'ní çev šemtí xretígtavom


Dernière édition par C'Derus le Sam 09 Fév, 2013 20:13 PM; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
C'Derus
Visiteur



Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 17

MessagePosté le: Jeu 07 Fév, 2013 18:17 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Je me baladais dans les sections sur le langage D'ni pour grappiller les mots qui avaient été oubliés et les ajouté au wiki quand je tombe sur ce cahier !

Par le Créateur que sont donc ces chants mélodieux (ou plutôt CE chant, le deuxième lien semble être mort 1ouin ) déclamés en D'ni et accompagnés de somptueux accords ?
En cherchant un peu sur la toile, je trouve ce post sur le forum du DRC.

Enivré par les promesses que m'offrent ce site que je ne connaissais pas encore, je me force à la sobriété et à la patience (tout en consommant force caféine pour faire descendre cet éthylisme spontané) et je me penche vers le premier chant du cahier : Kodotaygahnij.

Voici la transription OTS et la traduction anglaise de Owehn, accompagnée de la version NTS (vous verrez que je travaille presque systématiquement selon cette norme, qui selon moi rend beaucoup mieux l'agencement des lettres et syllabes D'ni et permet de voir clairement les récurences) et de la traduction française composée grâce à la confrontation D'ni/anglais.


1.
OTS .remin dotaygahn kenen m'zoo fahm b'rish
NTS .remin dotégan kenen m'zú fam b'riš
The woman I love is from me far to twenty.

2.
OTS .keneet gahrahnotee rish m'zoo b'shem
NTS .kenít garanotí riš m'zú b'šem
There are twenty oceans from me to you.

3.
OTS. keneet birahntee rish mot leeahnioneet ah set
NTS .kenít birantí riš mot líanionít a set
There are twenty seas that separate us,

4.
OTS .dovahtee rish ah
NTS .dovatí riš a
Twenty worlds,

5.
OTS .kooahntee rishsee dorahneet te ah
NTS .kúantí rišsí doranít te a
Five hundred streams that range between.

6.
OTS .veelayoy kenen shin ril'gahth b'rifoon shem
NTS .víléó kenen šin ril'gaþ b'rifún šem
My soul is no longer able to remember you.

7.
OTS .kodotaygahnij
NTS .kodotéganij
I was loved.

8.
OTS .gormet ken rildil
NTS .gormet ken rildil
Now I am nothing.

9.
OTS .gormet tahgahm rildil tso shem
NTS .gormet tagam rildil tso šem
Now I know nothing of you.

10.
OTS .kamto kenem
NTS .kamto kenem
Where are you?

---------------
1. .remin dotégan kenen m'zú fam b'riš

re-min : la femme

do-tégan : do- est le préfixe du progressif et tégan semble être le verbe aimer. On s'aperçoit de deux choses :
1) tégan est mis au progressif, on peut donc en déduire que tégan et dotégan sont chargés de deux sens légèrement différent, tout comme "aimer" et "être amoureux".
2) comme le remarque Owehn, il n'y a pas de conjonction entre remin et dotégan (la femme que j'aime), reproduisant la syntaxe anglaise "the woman I love".

ken-en : être à la troisième personne du singulier.

m'zú : contraction de meh zú, littéralement "de moi".

fam : loin

b'riš : contraction de beh et riš. riš est le nombre vingt. Cependant, dans ce contexte (et dans ses utilisations suivantes), il peut être traduit par "beaucoup" ou "tant". Il semble que les D'ni utilisait ce terme pour décrir les nombres et les distances inquantifiables, dans une perspective poétique comme ici, mais aussi peut-être dans la vie de tous les jours.
Si la traduction de la première partie de la phrase est aisée (remin dotégan kenen : "la femme que j'ai est"), la seconde (m'zú fam b'riš) est bien plus délicate. Owehn la traduit par "from me far to twenty", que l'on pourrait à notre tour traduire par "loin de moi d'innombrable[s distances]".


2. .kenít garanotí riš m'zú b'šem

ken-ít : être à la troisième personne du pluriel.

garano-tí : océan au pluriel.

riš : vingt. un fois encore, le terme semble exprimer un nombre exagéré ou non quantifiable. Il est cependant intéressant de constater que l'adjectif numéral se place après le nom qu'il définit, comme tous les adjectifs D'ni.

m'zú b'šem : contractions de meh zú et beh šem. Littéralement, l'expression signifie "de moi à toi/de toi à moi", qui se traduit en bon français par "entre toi et moi". Il est intéressant de découvrir une seconde utilisation du couple meh-beh, qui peut être une locution figée du D'ni tout en s'appliquant à différentes utilisation (comme les deux que nous venons d'étudier).


3. .kenít birantí riš mot líanionít a set

ken-ít : être à la troisième personne du pluriel.

biran-tí : mer au pluriel

riš : vingt ou tant/beaucoup.

mot : la syntaxe nous donne un indique la fonction de ce mot : il relie en effet birantí et le verbe dont il est le sujet dans une forme synaxique de type "sujet qui verbe". mot peut donc désigner le pronom relatif "qui".

líani-on-ít : comme le remarque Owehn, ce verbe est construit avec la même racine que le mot líani, présent dans le pamphlet du Bevin et que l'on peut traduire par "séparé" ou "divisé". Le contexte renforce cette traduction en exprimant une notion de distance et de séparation.

a : ce mot semble avoir posé des problèmes au traducteur. En effet, il ne semble pas à sa place au sein du groupe líanionít a set (líanionít set signifiant par soi-même "nous séparent"). La réponse à cette énigme peut se trouver dans la phrase suivante.

set : nous, pronom personnel désignant le narrateur et la femme qu'il aime.


4. .dovatí riš a

dova-tí : monde au pluriel.

riš : comme précédemment.

a : dans sa traduction littérale, Owehn oublie cette particule, mais sa traduction finale en bon anglais dit "So many worlds apart", ce qui est certainement la clef du mystère !
En effet, un adverbe, en français comme en Anglais (et aussi sûrement en D'ni) se place dans un groupe verbal indépendamment du sens premier de ce groupe. Ainsi, le groupe "nous séparent" de la phrase précédente peut être adjoint de "sans retour" (locution adverbiale). Auquel cas la phrase "nous séparent sans retour" ne dévie pas de sens tout en ajoutant une notion d'inexorabilité ("sans retour").
La particule a peut avoir ces mêmes caractéristiques, exprimant la notion de séparation, en plus du verbe séparer (líani), exagération commune en poésie.


5. .kúantí rišsí doranít te a

kúan-tí : ruisseau ou torrent. Dans le contexte, on préférera le second terme : en effet, un torrent se caractérise par son courant rapide et dangereux et a été utilisé plus d'une fois par les poètes pour symboliser une barrière, souvent infranchissable et injuste.

riš-sí : Cinq cents. c'est probablement une exagération poétique de "beaucoup".

doran-ít : Owehn traduit ce terme par "range", "couler" ou "parcourir un chemin". Ce pourrait être exact si la syntaxe rappelait, comme il le suppose la notion de "entre nous". Mais considérant la dernière partie de la phrase, il serait plus exact de traduire doran par "se multiplier".
Pour nous conforter dans cette idée, reportons nous au travail d'Owehn qui rappelle que l'adjectif ranal signifie "divers" ou "plusieurs". Le verbe ran peut donc exprimer la notion de "se diversifier" ou "s'étendre en se multipliant".

te a : ce groupe prépositionnel peut être pris en entier pour exprimer encore une fois la notion de séparation. Ce peut être une locution ou une utilisation de la préposition te qui n'est pas expliquée dans le wiki.


--------
Travail à venir.

6. .víléó kenen šin ril'gaþ b'rifún šem







7. .kodotéganij


8. .gormet ken rildil




9. .gormet tagam rildil tso šem






10. .kamto kenem


---------------
á í ó ú æ þ ð š
_________________
.d'ní çev šemtí xretígtavom
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
zoorin
Administrateur

Age: 42

Inscrit le: 19 Sep 2006
Messages: 3834
Localisation: Lyon, la ville des trois fleuves ...

MessagePosté le: Lun 11 Fév, 2013 07:47 AM    Sujet du message:

Répondre en citant

Je suppose qu'en fouinant, tu as du tomber sur le site de Turjad :

http://sirem.pagesperso-orange.fr/cariboost3/crbst_2.html

Turjad, dans la mouvance des fans qui s'attachaient à reconstituer des pans de la culture D'Ni s'était porté vers la musique, étant musicien et facteur d'instrument lui-même. Tout ce qu'il a produit (très joli au demeurant) est non officiel. C'est donc à manier avec précaution, et à préciser soigneusement dans le wiki .

Bonne visite.
_________________
Je veux qu'ils modélisent Riven, avec la bande son originale !

link_001
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
piboc
Ecrivain



Inscrit le: 19 Fév 2010
Messages: 1690

MessagePosté le: Lun 11 Fév, 2013 17:46 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

zoorin a écrit:
C'est donc à manier avec précaution, et à préciser soigneusement dans le wiki .

Et pour cause, c'est écrit en bas de la page de son site que les informations sont en Creative Commons. Et quand on a mis ça, y'a plus qu'à jouer le jeu!
clin2
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
C'Derus
Visiteur



Inscrit le: 22 Jan 2013
Messages: 17

MessagePosté le: Lun 11 Fév, 2013 21:35 PM    Sujet du message:

Répondre en citant

Merci pour l'info zoorin sourire
Cependant, c'est le texte qui m'intéresse, et il m'a semblé qu'il venait des gens de Cyan. N'est-ce pas exact ? Il me semble, car la syntaxe m'a tout l'air d'être au poil (pour la partie que j'arrive à cerner).

Après, pour la chanson en elle-même (musique et arrangements), je ne la traiterai évidemment pas comme une ressource mais comme un développement dans le cadre d'une reconstitution "semi-officielle" (comme ils disent ^^).
_________________
.d'ní çev šemtí xretígtavom
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
zoorin
Administrateur

Age: 42

Inscrit le: 19 Sep 2006
Messages: 3834
Localisation: Lyon, la ville des trois fleuves ...

MessagePosté le: Ven 15 Fév, 2013 09:52 AM    Sujet du message:

Répondre en citant

Turjad maîtrisait très bien la langue D'Ni. Je ne serais pas surpris qu'il l'ai rédigé. Il peut également l'avoir trouvé sur un forum communautaire. Le soucis, c'est que ce texte ne vient pas d'un jeu. Il est donc inauthentifiable. Le mieux est encore d'envoyer un mail à Turjad pour qu'il nous le dise.
_________________
Je veux qu'ils modélisent Riven, avec la bande son originale !

link_001
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet   Les pages blanches Page 1 sur 1 
 

 
Mystpedia - Forum Index du Forum -> Langage D'Ni